Alors qu’Instagram avait ouvert sa plateforme Spark AR en août 2019, l’avalanche de filtres personnalisés a eu lieu sur la fin 2019 et sur le mois de janvier 2020. Les chiffres d’utilisations sont impressionnants et illustrent bien que cette tendance va bien au-delà de l’anecdote. Quelles opportunités pour les marques en France ?

Une tendance durable et massive : la gamification des stories

A titre d’exemple, le filtre « En 2020, je serai » a généré près de 2 milliards d’impressions sur la plateforme et a été utilisé plus de 330 millions de fois. On rappelle qu’Instagram compte 1 milliard d’utilisateurs actifs mensuels et 500 millions quotidiens. Et la vitesse de propagation est elle aussi impressionnante. Le filtre « Quel chien êtes-vous » a généré quant à lui près de 100 millions d’impressions dont 60 millions les sept premiers jours de sa publication.

Instagram avait senti les limites de l’application et du selfie dans le complexe généré par les utilisateurs qui s’affichait auprès de leur communauté et pouvait être jugé selon le volume de likes ou de commentaires. Les stories, éphémères & sans compteur à engagement ont permis aux utilisateurs de poster plus librement et de les décomplexer.

Les filtres s’inscrivent aussi dans ce mouvement puisqu’ils sont autant de prétextes pour se mettre en scène avec une idée, un décor, un concept qui permet de jouer et de partager un moment avec ses amis. Le phénomène pourrait donc être plus durable qu’une simple tendance parce qu’il répond bien à un usage, un besoin et un pain point des utilisateurs. En ce sens, l’article

Une opportunité pour les marques pour créer des expériences non invasives

Les marques peuvent elles aussi développer leur propre filtre et les proposer à leur communauté. C’est possible notamment en les référençant sur son profil Instagram avec un onglet spécifique accessible uniquement depuis l’application mobile.

Filtre Instagram

En France, Louis Vuitton pour sa campagne et partenariat autour de League Of Legends ou bien McDonalds avec « Quel McDo es-tu ? » en ont fait l’expérience.

filtre Instagram Louis VuittonL’intérêt pour les marques est de créer une connexion avec les utilisateurs qui dépassent la simple impression publicitaire. On peut catégoriser différents niveaux d’expériences :

✦ L’effet artistique : il permet aux utilisateurs de se mettre en beauté ou d’intégrer des éléments visuels dans son champs avec une référence à la marque.

✦ La Q/R : Un quiz proposé par la marque pour obtenir une réponse au hasard.

✦ Le catalogue de produits : un défilement de produits pour savoir quel produit nous correspond le mieux.

Comment promouvoir son filtre Instagram ?

Il est aussi possible de promouvoir son filtre au travers de campagne sur Instagram Stories avec des formats vidéos ou carrousel vidéos. Les utilisateurs peuvent découvrir directement l’effet dans Instagram et en swippant vers le haut le déclencher pour l’utiliser et le publier dans ses propres stories. Voici quelques exemples spottés sur le mois de février sur le marché Français avec The Kooples, Tomy Hilfiger ou encore Dior Parfums.

Filtre Instagram pour les marques

Il est aussi possible de mobiliser des influenceurs qui vont pouvoir l’utiliser et le diffuser sur leur communauté. Leurs abonnés pourront alors le réutiliser en cliquant sur le nom du filtre en haut sous le handle du compte. Il peut être intéressant d’assortir, tant dans le cas des campagnes publicitaires Stories ou des campagnes influence, la promotion du filtre avec un jeu concours ou un défi. Les marques pourront alors suivre le volume de personnes touchées et le volume d’utilisations de leur filtre.

Pour aller plus loin, nous recommandons la lecture de cet article publié par Engadget par Rachel England. 

Et sinon, nous confirmons chez tigrz être totalement tombé dans la tendance. Sachez donc qu’il y a une majorité de Shiba et un Saint-Bernard derrière vos campagnes. Les Pikachus sont aussi bien représentés.

Guillaume Fara

Author Guillaume Fara

More posts by Guillaume Fara

Leave a Reply

Tous droits réservés, Tigrz SAS, 3 rue d'Uzès, 75 002 Paris.